À vos pagaies, pour découvrir le Canada au fil de l'eau

  • 243 041 kilomètres de côtes
  • 42 fleuves et rivières protégés inscrits au patrimoine canadien
  • 1 Fleuve Mackenzie long de 1 738 kilomètres

Quoi de plus canadien qu'une excursion en canoë ou en kayak inuit ? Explorez les côtes du Canada, les plus longues du monde, avec ses criques abritées, ses fjords et son paysage parsemé de lacs et sillonné de cours d'eau. Emportez un pique-nique, choisissez des eaux calmes ou vives et, pendant toute une journée ou une semaine complète, filez au ras des flots. Glissez sur les vagues créées par les plus hautes marées du monde. Suivez le sillage des marchands de fourrures sur une rivière classée au patrimoine historique. Frayez-vous un chemin entre les baleines et les icebergs. Pagayez à l'ombre des gratte-ciel, ou d'un hôtel à l'autre sur la côte, en regagnant la rive de temps en temps pour prendre part à une dégustation de vin, un festival ou une randonnée en forêt. Les peuples des Premières nations ont été les premiers à s'installer sur notre terre sauvage. Ils ont sillonné les cours d'eau, bientôt suivis par les explorateurs et les premiers colons : découvrez l'histoire du Canada à travers ses cours d'eau au musée du canoë canadien de Peterborough, Ontario. Après avoir passé la journée sur l'eau, détendez-vous dans un hôtel luxueux autour d'un repas gastronomique, ou bien plantez votre tente et faites frire les poissons que vous avez pêchés sur un feu de camp. Faites griller quelques marshmallows puis laissez-vous bercer par le chant du ruisseau ou le ressac des vagues.

Colombie-Britannique

  • Glissez sur l'eau entre les îles de l'archipel sud de Haida Gwaii jusqu'à la baie abritée de SGaang Gwaii, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, où vous trouverez d'exceptionnels poteaux totem mortuaires du peuple Haïda.
  • À bord de votre kayak, longez la côte bien préservée en bordure de la forêt pluviale de Colombie-Britannique et soyez à l'affût des ours et des pygargues à tête blanche.
  • Depuis votre kayak, observez les bancs d'orques jaillir de l'eau, puis dégustez un repas gastronomique dans un chalet de luxe sur l'île de Sonora, située dans le Passage intérieur, en Colombie-Britannique.
  • Offrez-vous une semaine en canoë sur le célèbre circuit du parc des lacs Bowron, qui parcourt 116 kilomètres à travers les Cariboo Mountains le long de lacs, rivières et courts sentiers de portage entre les cours d'eau.

Nouveau-Brunswick

  • Dans la baie de Fundy, vivez le flux et le reflux des plus grandes marées du monde dans toute leur intensité à bord d'un kayak [SEC - Touch the Ocean - Seascape Kayak Tours Inc] et observez les aigles, les phoques et les marsouins.
  • Ces marées puissantes ont taillé dans la baie de Fundy d'étranges cheminées de grès en forme de pots de fleurs, coiffées de végétation : les Hopewell Rocks [SEC - Kayak the Rocks – Baymount Outdoor Adventures Inc]. À marée basse, vous pouvez en faire le tour à pied, à marée haute, vous les découvrirez en kayak.

Nouvelle-Écosse

  • Passez une semaine active sur l'île du Cap-Breton : pratiquez le kayak de mer, le vélo, la randonnée pédestre et le yoga tout en vous imprégnant de la culture maritime, de la musique et de la vie nocturne de cette île, où flotte un petit parfum d'Écosse.

Nunavut

  • Au printemps, longez la banquise du nord de l'île de Baffin et naviguez entre les icebergs tout en observant les oiseaux marins, les phoques et les narvals aux défenses frontales qui les font ressembler à des licornes.
  • Sautez dans un kayak et partez au large de l'île de Somerset, à 800 kilomètres au nord du cercle polaire arctique pour naviguer parmi les fragments d'icebergs et les bélugas.

Ontario

  • Sur l'île de Manitoulin, embarquez à bord de canoës pour retracer des routes historiques avec des guides autochtones [SEC - Experience the Past, Enjoy the Present - Great Spirit Circle Trail], à la recherche de vestiges de l'époque du commerce des fourrures et des champs de bataille avec les Iroquois.
  • Grand classique des excursions en canoë, le parc Algonquin est l'un des sites naturels immortalisé par le Groupe des Sept, figure de la peinture canadienne. Le soir venu, dormez dans une cabane en rondins, en écoutant les loups hurler à la lune.
  • Embarquez à bord d'une réplique de canoë utilisé par ceux qu'on appelait les « voyageurs » au temps de la traite de la fourrure pour une visite guidée sur le canal Rideau, classé au patrimoine canadien et au patrimoine mondial de l'UNESCO, qui compte 45 écluses et est le plus ancien canal d'Amérique du Nord toujours en activité.

Québec

  • Partez à la recherche de baleines de Minke et de rorquals dans le spectaculaire fjord du Saguenay, le plus grand de toute l'Amérique du Nord, tout en vous imprégnant de la culture et de l'histoire très riches de cette région francophone.

Terre-Neuve-et-Labrador

  • Assis dans votre kayak au large de la côte sud de Terre-Neuve, circulez entre des fragments d'icebergs et découvrez les géants de la Vallée des Icebergs, tout en observant les macareux et les baleines en pleine migration.

Territoires du Nord-Ouest

  • Filez sur les eaux turquoise de la rivière Keele au pied de superbes montagnes, que vous pourrez escalader facilement pour admirer de splendides panoramas. [New SEC Spectacular Keele River – Canoe North Adventures]
  • Pagayez le long d'une portion du légendaire fleuve Mackenzie, à la frontière des Territoires du Nord-Ouest. Ses 1 738 kilomètres en font le plus long cours d'eau du Canada et il s'étend par endroits sur un kilomètre de largeur. Vous pourrez vous reposer et vous ravitailler dans les villages qui le bordent.
  • La tumultueuse rivière Nahanni Sud, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO [New UNESCO page Nahanni National Park to come] représente un défi pour les adeptes de canoë les plus chevronnés, qui trouveront sur leur route les chutes Virginia, hautes de 90 mètres.

Yukon

  • Pagayez le long de millénaires routes marchandes empruntées déjà par les peuples des Premières nations, et découvrez les légendes de l'époque de la Ruée vers l'or, au fur et à mesure que vous vous enfoncez dans les immenses étendues sauvages qui bordent le Yukon, du lac Laberge à Dawson City.
  • L'Alsek est une rivière d'eaux vives proposant des activités riches en adrénaline pour les adeptes du canoë et du kayak. Elle traverse trois parcs naturels, où vous pourrez camper au pied des pics et des glaciers, tout en observant la faune du nord du Canada.

Île-du-Prince-Édouard

  • Entièrement séparée du continent, l'île-du-Prince-Édouard est un paradis naturel qui se prête particulièrement au kayak de mer. Pêchez les palourdes sur ses plages et déjeunez d'un poisson grillé à l'occasion d'une excursion en kayak d'un hôtel à l'autre en suivant la côte.

Météo

  • C'est en juillet et en août, alors que les températures sont à leur maximum dans tout le pays, que le temps est le plus propice à la pratique du canoë et du kayak.
  • Les températures estivales vont de 20 °C à 30 °C en journée dans le sud et peuvent atteindre 15 °C dans le Nunavut et dans le nord du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest.
  • Dans le Grand Nord, l'océan ne se libère des glaces que pour une brève période. Le milieu de l'été est donc idéal pour faire du kayak de mer et du canoë sur les rivières, sur les lacs et sur l'océan.
  • Obtenez des informations sur la météo locale. Recherchez des tendances météo locales sur le site Internet Météo au Canada d'Environnement Canada.
Quand s'y rendre
  • Dans le sud du Canada, la saison navigable s'étend généralement de mai à septembre.
  • Vous pouvez pratiquer le canoë et le kayak toute l'année dans certaines régions du Canada où le climat est très doux, notamment dans les îles du Golfe de Colombie-Britannique, l'île de Vancouver et le Lower Mainland.
  • Au printemps, de mai à juin, les journées sont longues et chaudes, mais le niveau des rivières est souvent plus haut en raison de la fonte des neiges. Cela accroît leur débit et le niveau de difficulté des rapides.
  • Au Nunavut, c'est au printemps, soit en juin et début juillet, qu'il faut partir en kayak le long de la banquise pour surprendre dans leur ballet frénétique toutes sortes d'animaux sauvages, dont oiseaux, baleines et ours polaires.
  • L'automne, de fin août à octobre selon la latitude, est plus frais. Généralement, les insectes vous laisseront alors en paix. La nuit venue, les températures peuvent chuter sérieusement, même dans le sud. Toutefois, les couleurs de l'automne sont souvent superbes et vous aurez plus de chances d'apercevoir des aurores boréales à cette époque où les nuits sont sombres.
À savoir
  • Emportez plusieurs épaisseurs de vêtements chauds adaptés au canoë et au kayak, même l'été, car il fait toujours plus frais au ras de l'eau qu'à terre et on y sent davantage le vent.
  • La consigne de sécurité « Dress for the water » (« Adaptez votre tenue à l'eau ») signifie qu'il vous faudra porter une combinaison de plongée néoprène ou étanche si vous partez pagayer en eaux froides, au printemps, à l'automne ou dans le grand nord.
  • Il est utile d'avoir un petit sac étanche pour éviter que les appareils photo, les montres et les portefeuilles ne soient mouillés.
  • Pour votre propre sécurité, évaluez vos capacités de manière réaliste, surtout en eaux vives.
  • Il est judicieux d'emporter des vêtements de pluie.
  • Pendant l'été, la crème solaire est indispensable ainsi que de bonnes lunettes de soleil ; les lunettes polarisées vous permettent de voir dans l'eau. Les jumelles sont pratiques pour observer la faune de près.
  • Si la houle vous perturbe, prévoyez des cachets contre le mal de mer afin que le voyage soit plus agréable.