VOYAGES D'EXPLORATION

Banff (Alberta) en hiver

  • 71 photos
  • 05 jours
  • 12 activités

Nos cinq jours à Banff sont passés si vite. Raquettes, ski de fond, rando et luge dans la magnifique région de Banff : on maîtrise maintenant tous les moyens non motorisés de se déplacer sur la neige. On a mangé assez de baked beans pour nourrir tout un camp de scouts, même si on a frôlé le drame quand Rich a perdu l'ouvre-boîte. On a aperçu des cerfs, des wapitis et des harfangs des neiges à plusieurs reprises, et admiré le soleil du Nord enflammer le ciel au coucher soir après soir. Hockey sur glace sans patins, balançoire dans les arbres et camping en dessous de zéro… on a vécu une aventure dans les Rocheuses hors du commun.

Jours 1
Haute montagne et rue de l'orignal
Le soleil s'est levé de bonne heure, tout comme nous. En vrais explorateurs, on a enfilé nos chaussures de marche, refermé nos sacs de couchage et fait une halte dans un café pour prendre un petit déjeuner. Une fois notre fatigue envolée sous l'effet de la caféine et des toasts, on est partis pour une ascension jusqu'à notre chalet, dans le parc national Banff. Les sommets enneigés des Rocheuses et la foule d'animaux sauvages rencontrés en chemin (même un cerf !) ont donné à cette rando dans la neige des allures d'aventure de haute montagne. Matt n'est pas aussi doué qu'il nous l'a dit pour lire une carte, ce qui nous a valu de nous tromper de chemin plusieurs fois. On a quand même réussi à atteindre le chalet en fin d'après-midi dans Moose Street (rue de l'orignal, en espérant qu'elle porte bien son nom). On en a profité pour dîner de bonne heure, emmitouflés devant le feu à regarder la neige tomber.
Jours 2
Raquettes et orignaux
Après un rapide petit déjeuner, on a décidé de crapahuter à nouveau, mais cette fois avec des raquettes de tennis aux pieds ! Bye bye petit chalet au milieu des bois, bonjour monsieur le guide. Nous voilà équipés et partis pour une journée de raquettes à Lake Louise. Je pensais que marcher avec ces trucs aux pieds serait du gâteau, mais en fait, la poudreuse est bien plus lourde qu'on pense : c'était tout sauf une activité pépère ! On a marché et encore marché (Marc lui a surtout glissé), et on a appris pas mal de choses sur la faune locale grâce à notre guide (je connais maintenant la différence entre un caribou et un orignal !). Sur le chemin du retour, on est passés devant une source complètement gelée. Aleisha a été tentée de patiner dessus, mais le guide lui a fait comprendre que ce n'était pas une bonne idée. On est arrivés à notre chalet à la tombée de la nuit, on a mangé un morceau et on s'est réchauffés autour du feu tout en dégustant quelques verres de vin rouge (après tout, il paraît que c'est bon pour le cœur).
Jours 3
Basse montagne et ski de fond
Bagels et café local pour démarrer, prêts à en découdre avec les pistes, mais cette fois de ski de fond. Après un bref topo de notre guide, nous voilà partis pour des volte-face, pas d'escalier et flexions dans les superbes vallées enneigées de Banff. En fin d'après-midi, tout ça nous avait ouvert l'appétit, et après plusieurs sandwichs de beurre de cacahuètes (mémo : enlever les gants la prochaine fois), on est retournés au camp de base pour troquer nos skis contre des luges. Quel bonheur d'être enfin assis, même si c'était pour dévaler une pente ! Notre virée en luge a bien duré jusqu'au coucher du soleil, jusqu'à ce qu'on se décide à en rester là pour la journée et à rentrer au chalet pour un chocolat chaud et un repos bien mérité.
Jours 4
Camping dans l'arrière-pays et ouvre-boîte de fortune
On a passé la matinée à préparer nos affaires et nos tentes pour aller camper dans l'arrière-pays de Banff. Il a fallu réfléchir pour caser l'équivalent de deux jours de nourriture, quatre sacs de couchage, deux tentes et des paires de chaussettes de rechange dans nos sacs à dos, avant de partir pour une rando dans les grands espaces enneigés. On est arrivés sur le camp en début d'après-midi, on a monté nos tentes, défait nos sacs, puis on est allés jeter un œil aux abords du lac Louise. Le réchaud d'Aleisha s'est avéré très utile, mais c'est l'ouvre-boîte que Rich avait perdu qui nous a le plus fait défaut vu qu'on avait prévu une conserve de haricots pour notre premier repas de campeurs. Heureusement, on a réussi à l'ouvrir avec des clés de voiture et on a pu savourer nos haricots ! L'estomac rempli, on est allés crapahuter dans les montagnes aux alentours. Après plusieurs heures, on est revenus au camp pour admirer le coucher du soleil depuis nos tentes étonnamment confortables et chaudes.
Jours 5
Retour en enfance
On a eu peine à croire que notre aventure à Banff se terminait déjà. Les couchers de soleil, les randos et surtout la poudreuse allaient nous manquer. Ceci explique peut-être pourquoi on a passé cette dernière journée à jouer dans la neige ! Alors qu'on prenait notre petit déjeuner autour du feu de camp, Aleisha a repéré une balançoire accrochée aux branches d'un arbre. On s'est bien entendu tous précipités sur l'arbre pour faire la queue comme des enfants dans la cour de l'école qui attendent leur tour pour se balancer. Après le déjeuner, Rich a pris les crosses de hockey et on est allés sur un lac gelé pour une partie filles contre garçons très attendue. Les garçons ayant perdu direct, ils ont finalement décrété une partie en deux manches gagnantes. En fin de soirée, on a fait nos sacs et on s'est préparés mentalement à dire au revoir à la magnifique région de Banff.