VOYAGES D'EXPLORATION

Toronto

  • 41 km parcourus
  • 1 499 personnes observées
  • 57 sacs de shopping et estomacs remplis

Toronto est une ville d’abondance. Cette métropole dynamique a tout ce qu’il faut pour attirer notre attention : shopping, cafés, galeries d’art, bars et un formidable éventail de paysages multiculturels, d’odeurs et de sons. Ici, les gens travaillent fort et savent comment relaxer. Heureusement, nous avions laissé le travail derrière nous au moment de monter à bord du ferry de Toronto pour nous frayer un chemin jusqu’au coeur de cet immense terrain de jeu urbain.

Jours 1
Stars dans la ville
Hey la grande ville, nous voici! À bord du ferry de Toronto, nous sommes partis à la découverte du centre-ville. Jodie a été la première à repérer la Tour CN. Nous avons débarqué du ferry juste à temps pour le lunch. En route pour le quartier financier, nous sommes arrivés au Bymark, avec son intérieur magnifique et son bar-terrasse. Nous avons tenté de compter toutes les tours derrière l’enceinte de verre tout en sirotant quelques verres. Le filet de poisson de l’Île-du-Prince-Édouard et les gnocchis étaient toutefois l’attraction principale à notre table. Alex a tellement aimé qu’elle a immédiatement enregistré une évaluation en ligne. Une heure après le dessert, Daymon a suggéré de se rendre au Royal Ontario Museum, nous sommes donc partis à pied et pris le plus long chemin du retour jusqu’à notre hôtel.
Jours 2
Au pays des merveilles urbaines
Toronto est une merveille architecturale. Nous étions hypnotisés par les galeries du Cristal Michael Lee-Chin — nouveau pavillon du Musée royal de l’Ontario, conçu par Daniel Libeskind. Je crois que Jodie a pleuré lorsqu’elle l’a vu, mais ne lui répétez surtout pas. Nous avons été incapables d’arrêter notre choix sur ce que nous avons aimé le plus au sujet du Distillery District. Est-ce ses rues pavées, son architecture victorienne ou le fait que de nombreux films ont été tournés ici? Quoi qu’il en soit, nous avons passé l’après-midi à discuter de cinéma tout en visitant boutiques, galeries, théâtres et petits restos épicuriens. Nous avons refait le plein au Balzac, sorte de petit café parisien, et Alex n’a pas perdu de temps pour écrire une autre évaluation. Que faire ce soir? Nous avons éventuellement convenu de nous rendre sur la rue Queen Ouest, tapissée de galeries d’art contemporain et de boutiques funky. Nous avons dégusté un agréable dîner au Jamie Kennedy’s Wine Bar sur Church Street avant de nous arrêter au Dunsas Square pour passer en revue notre journée bien remplie.
Jours 3
Marcher. Parler. S'arrêter.
Dimanche matin, nous voilà au Kensington Market pour prendre un café et nous approvisionner en vue d’un pique-nique. Les filles ont fait un peu de shopping et nous nous sommes arrêtés pour écouter les musiciens de rue. En fait, nous avons eu du plaisir à regarder Daymon essayer quelques pas de danse devant le marché. Il ne nous manquait qu’un endroit pour pique-niquer. Nous avons choisi le parc près de la Galerie d’art de l’Ontario, un immeuble de l’architecte Frank Gehry, qui nous a portés à parler architecture pendant quelques heures. Ce faisant, nous nous sommes dirigés vers la structure rectangulaire surélevée de l'OCAD, conçue par Will Aslop. Toute cette discussion nous a donné soif et une ronde de Caesars a été commandée à notre entrée au restaurant Czehoski. La musique était de mieux en mieux au fil de la soirée, mais peut-être était-ce l'influence de l'alcool…Éventuellement, nous sommes repartis marcher sur la rue Queen Ouest mais ne demandez pas quelle heure il était, personne ne le sait précisément.