VOYAGES D'EXPLORATION

Québec : une ville de charme, de culture et de gourmandises à outrance

  • 491 images au total
  • 05 jours
  • 20 activités au total

En organisant un voyage à Québec, on savait qu'on allait en prendre plein les papilles, mais ce qu'on n'avait pas prévu, c'est notre incapacité à nous réfréner. Je n'exagère pas si je vous dis qu'il y avait des centaines de cafés et de boulangeries, et que leurs produits avaient tous l'air plus délicieux les uns que les autres. On ne s'était jamais autant gavés de toute notre vie. Recette du séjour : se faire plaisir ; ajouter une pointe de culture ; et mélanger pour bien s'imprégner du mode de vie québécois. 

Jours 1
Début des excès
Le décalage horaire s'est fait sentir au réveil à Québec, mais on l'a vite oublié en sentant la bonne odeur qui s'échappait des cafés de notre rue. On a commencé par prendre un bateau, direction la Grosse Île pour visiter le mémorial irlandais. On a déjeuné au bord du Saint-Laurent, au Café du Monde. Un repas copieux et indécent, une bonne entrée en matière pour notre expérience culinaire québécoise. Le dîner à Panache était tout aussi succulent. Je me rends compte que je ne parle que de nourriture ou presque. En même temps, c'est Québec.
Jours 2
Cochon dingue
On a commencé la journée au café Cochon Dingue. Oui, je sais, bizarre comme nom. Mais ses viennoiseries et son café expresso faits maison avaient fait l'unanimité entre nous. On est repartis avec des croissants, qu'on a dégustés en se baladant dans le Vieux-Québec, au milieu des bâtiments et maisons historiques du XVIIe siècle. On a pris le tram jusqu'à Château Frontenac, qui offre la plus incroyable vue sur les plaines d'Abraham. On s'est demandé pourquoi il y avait autant de monde en costumes d'époque du XVIIe et XVIIIe siècles. En fait, c'était les Fêtes de la Nouvelle-France, un festival de cinq jours qui célèbre la culture de Québec. On a donc joué le jeu en nous costumant nous aussi.
Jours 3
Route de la gastronomie
Les plaisirs gourmands font partie du patrimoine québécois. Le but était donc d'en goûter le plus possible. Vu étant fan d'agrotourisme, on a traversé le fleuve pour aller sur l'Île d’Orléans visiter les fermes et goûter les produits bio. On a ensuite pris part à un circuit gastronomique dans les rues de la vieille ville, l'occasion de goûter la cuisine de quelques-uns des meilleurs chefs québécois. Le rêve de tout gastronome. On a fini à Dufferin Terrace, une charmante terrasse où on ne s'ennuie pas. Julie voulait danser, mais on avait trop mangé pour bouger.
Jours 4
Tournée des terrasses
Au réveil, on avait déjà pris un peu de ventre. Il devenait urgent de faire un peu d'exercice. On a opté pour une balade à vélo et à rollers le long du Saint-Laurent. Comme on n'avait rien prévu de particulier pour la journée, on a demandé conseil à un gars du coin qui nous a parlé de Wendake, une région des Premières nations voisine où il y avait de superbes galeries d'art. Guylaine et moi-même avons sélectionné quelques galeries, puis on est allés au drag Saint-Roch. On avait décidé de sortir et profiter à fond de la soirée et sur les conseils de Julie, on a commencé notre tournée des terrasses de bonne heure. Une idée qui, si elle était bonne sur le moment, l'a été nettement moins le lendemain matin au réveil. Mais au moins, on a passé une super soirée.
Jours 5
Paysages inoubliables
" Vu nous a réveillés de bonne heure pour qu'on profite au maximum de cette dernière journée. Plusieurs locaux nous avaient dit que la Chute-Montmorency était à visiter absolument. C'est donc ce qu'on a fait en premier. Les photos qu'on a prises sont super. Ensuite, on a pris le train jusqu'à la ville de Baie-Saint-Paul, souvent qualifiée pour ses paysages de paradis pour les artistes. En amateur d'art que je suis, je serais bien reparti avec un tableau de chaque endroit. Après avoir visité ce super hôtel conçu par le type qui a créé le Cirque du Soleil (excusez du peu), on est remontés dans le train, l'occasion de faire le bilan de ces cinq jours exceptionnels où on s'est régalés, dans tous les sens du terme. "