VOYAGES D'EXPLORATION

Montréal

  • 37 km parcourus
  • 458 notes de douce musique
  • 5 révélations gastronomiques

C’est le vieux monde et le nouveau monde — les attractions à voir pendant la journée et les clubs à visiter le soir qui nous ont fait tomber amoureux de Montréal. Nous nous sommes imprégnés de ce repère francophone riche de gastronomie et de monuments architecturaux. Nous avons compensé nos excès culinaires par beaucoup de vélo, de marche et de danse. Qui pourrait oublier le jazz? Certainement pas nous. Lorsqu’il s’agit de Montréal, le plaisir détermine les règles du jeu et nous les avons suivies jusqu’au lever du soleil.

Jours 1
Drinks et danse
Le voyage n'aurait pu mieux commencer : nous sommes passés à la réception de l’hôtel, mais pas n’importe lequel, le Gault sur la rue Sainte-Hélène. Comme Nancy voulait se rafraîchir un peu, nous avons défait les valises et nous nous sommes donné rendez-vous au lobby de l’hôtel. La nuit ne faisait que commencer, notre gosier était sec et nous étions à la recherche d’un bar. Adrian avait entendu parler d'un endroit appelé Newton sur la rue Crescent. Sur la terrasse, nous avons décidé d’aller à la Maison du Jazz. Lili, qui n’aimait pas vraiment le jazz a été convertie. La musique, les drinks et les rires se sont poursuivis jusque tard dans la nuit. Bien sûr, la pensée d’aller nous coucher nous a traversé l’esprit, mais elle est restée au stade de pensée.
Jours 2
Bains de culture
Une magnifique journée en perspective. Avec sa façade voûtée et ses détails saisissants, le plafond de la basilique Notre-Dame nous a coupé le souffle. Mais ce qui revenait à l’esprit de tous était de trouver un endroit pour prendre le lunch. Lili avait entendu parler du Cluny Art Bar et nous avons convenu d’y aller. S'en est suivi un retour dans le temps dans le Vieux-Montréal. Comme Nancy avait toujours voulu faire une promenade en calèche, nous avons cédé à la tentation et nous sommes montés à bord. Force est d’admettre que le bruit des sabots a rendu la vue de l’architecture encore plus agréable. Nous avons dévoré une variété de sandwiches à l’heure du lunch. Adrian n’avait jamais goûté au mélange ananas-poulet et il a bien apprécié. Nous sommes rapidement retournés à l’hôtel pour une petite sieste. Plus tard, nous avons repéré Nancy dans le lobby qui sirotait un mojito à la framboise en regardant ses photos. Puis, quelqu’un a décidé qu’il serait amusant de louer des vélos, on ne se rappelle plus qui, mais voilà que nous louons un BIXI pour nous rendre au restaurant DNA pour le dîner. Au menu : lapin, ris de veau, têtes de violon et plein de musique. Alors que nous marchions dans le Vieux-Montréal, il y avait des feux d’artifice et nous estimions avoir de la chance d’être là, mais nous n’arrivions pas à croire qu’il était si tard. Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous avons réussi à en rajouter : sandwiches de smoked-meat sur pain de seigle au réputé Schwartz’s.
Jours 3
À la soupe!
En route pour le marché. C'était dimanche matin et nous nous sommes rendus au marché Atwater, parcourant les stands et achetant des fruits et légumes frais. Les fraises semblaient particulièrement sucrées, mais nous avions envie de quelque chose de plus nourrissant. Les bagels de St-Viateur étaient parfaits — frais, moelleux et chauds. Le soleil brillait et une chaude brise nous a ramenés chez Schwartz's pour rencontrer d’autres gens du coin et rire un coup. Était-ce possible que nous ayons pris quelques kilos? Impossible! La soirée ne faisait que commencer et, de toute évidence, nous avions suffisamment d’appétit pour vivre une autre aventure culinaire : dîner au Pied de cochon. Puis vinrent les drinks au Koko et un toast aux belles journées et longues soirées passées dans cette ville incroyablement stimulante.