VOYAGES D'EXPLORATION

Escapade estivale sur les Grands Lacs : entre ville et nature

  • 403 images au total
  • 07 jours
  • 25 activités au total

On pensait que ce voyage de rêve ne se ferait jamais, non pas parce qu'il était inaccessible ou que c'était compliqué de trouver le temps, mais parce qu'il était quasiment impossible pour un groupe d'amis aussi mal organisés que nous de planifier un voyage ensemble. Mais on a réussi et rien que pour ça, on mérite une médaille. Une médaille et des vacances. Et c'est là que je veux en venir.

Jours 1
C'est la vie
Quand on arrive dans un endroit baptisé les Mille-Îles, la logique veut qu'on passe le plus de temps possible sur l'eau. C'est donc ce qu'on a fait. On a passé la matinée à faire le tour de cet archipel de plus de 1 000 îles, dont certaines ne dépassent pas le mètre carré. On a fait une pause déjeuner dans un fish and chips au bord de l'eau, mais hors de question de rester enfermés quand il fait 27 dehors. Puis on a visité quelques épaves de bateau sympas pour terminer cette première journée dans l'Ontario.
Jours 2
Vieux forts et biscuits tout chauds
À Kingston, on a dormi à l'Hochelaga Inn, un superbe bed and breakfast victorien français. C'est de loin le meilleur endroit où j'ai séjourné, et ce, rien que pour les biscuits encore chauds servis à n'importe quelle heure, même à 2h du matin (pas de commentaire, s'il vous plaît). La première visite prévue était Fort Henry, où on est allés sur un champ de tir. Un truc que Natalie voulait absolument faire dans sa vie. Le faire en tenue de militaire britannique a été la cerise sur le gâteau. On a passé l'après-midi à se balader dans Kingston, qui a quelque chose d'européen avec ses rues pavées sinueuses et ses nombreux bars à tapas.
Jours 3
Wayne, notre héros
L'excitation d'un enfant de cinq ans le matin de Noël n'est rien à côté de celle que Bryan et moi avons ressentie ce matin-là. Le grand jour était arrivé : on allait rendre hommage au plus grand joueur de l'histoire du hockey sur glace, j'ai nommé Monsieur Wayne Gretzky. Même s'il n'y a pas mieux que Wayne, les bonbons au sucre d'érable du St. Lawrence Market ne sont pas très loin derrière. Il faut d'ailleurs que je trouve un moyen de m'en faire envoyer chez moi toutes les semaines. Natalie brûlait d'envier de visiter le quartier de Distillery District, là où le film Chicago a été tourné, alors on est allés au bord de l'eau pour un après-midi galeries d'art et pauses en terrasse.
Jours 4
Ville cosmopolite
À Toronto, on trouve littéralement un quartier pour chaque nationalité. Il y a Greek Town, Korea Town, Portugal Village, Little Italy, Little India, et même deux China Towns. Au programme : dégustation et lèche-vitrine cosmopolites. Après, on est allés dans le haut de Toronto Island pour déguster une glace R&R et faire une ballade tranquille à vélo le long de la plage. Il fallait qu'on se remette de notre soirée agitée de la veille où on avait découvert la vie nocturne de Toronto. Plus tard, on a vu une pièce au George Ignatieff Theatre, dans le cadre du Fringe Festival de Toronto. Kiran a entendu dire que Zoolander passait dans un cinéma de plein air ce soir-là, et on y est bien entendu allés. Franchement, qui raterait une projection de Zoolander ?
Jours 5
Région viticole
On a bu notre café du matin à Sugar Beach, en admirant la vue sur la baie de Toronto. On a attendu que Kiran ait sa dose de soleil, puis on est montés à pied jusqu'à Casa Loma, un immense manoir avec des passages secrets, qui nous ont amusés un très long moment. Natalie, qui s'est autoproclamée amatrice de vins, mourait d'envie d'aller à Niagara-on-the-Lake. On s'y est donc rendus. Cette charmante petite ville est presque exclusivement composée d'établissements vinicoles. On a commencé notre visite des caves par une dégustation à Inniskillin, mais il n'y avait pas de raison de ne pas goûter les autres, ce qui explique pourquoi la suite de la journée est un peu floue dans nos têtes.
Jours 6
Au plus près des chutes
Quand on est à Niagara Falls, les chutes sont bien entendu un passage obligé. Grâce à Bryan, on a réussi à négocier des places pour survoler les chutes en hélicoptère, ce qui a fait de moi un héros sur Instagram dans la seconde. Je ne peux pas en dire autant de mes photos en imperméable jaune sur le Maid of the Mist. On est ensuite allés cueillir des fruits dans les vergers de Niagara Falls. On a mis un moment à remplir nos paniers ; il faut dire qu'on mangeait un fruit sur deux. Mais après l'effort, le réconfort, avec des martinis aux fruits.
Jours 7
Paradis gourmand
Comme c'était le dernier jour de notre séjour, on voulait marquer le coup et on a opté pour une virée en bateau haute vitesse. Ou comment dire au revoir aux magnifiques chutes à 80 km/h. On s'est dit qu'un peu d'histoire ne nous ferait pas de mal, alors on a fait une halte dans les hauteurs de Queenston Heights. Après avoir essayé en vain de soutirer un sourire aux gardes, on est allés voir une pièce de théâtre au Shaw Festival. Puis on a fini la journée au festival gastronomique Summerlicious de Toronto, à manger autant qu'on avait bu la veille.