Découvrez les 1 001 façons d’assouvir votre passion des voyages en Ontario, au Canada!

Cet article a été initialement publié sur le blogue de Tourisme Ontario.

 

Les mordus de la nature et des activités en plein air n’ont pas besoin d’excuse pour aller faire un peu de marche sportive ou une grande randonnée. Mais pour d’autres, il faut une certaine motivation avant d’explorer les grands espaces. À cette saison, elle est toute trouvée : les couleurs de l’automne qui embrasent le paysage du Canada. Que vous grimpiez tout en haut d’une ancienne tour d’observation des feux de forêt ou que vous programmiez une randonnée sur des sentiers longeant des parois rocheuses, vous serez récompensé par un panorama à couper le souffle rehaussé d’un mélange de toute la palette des tons verts, ambres, dorés et rouges. Les photos que vous mettrez sur Instagram vont faire des envieux! Le paysage à lui seul vaut le voyage, sans oublier tout ce que vous verrez en chemin et les séjours mémorables à chaque étape.

Où aller : à environ 38 kilomètres à l’est du centre-ville de Toronto, et vous pouvez vous y rendre en transport en commun.

 

Les falaises Scarborough forment un point d’intérêt géologique naturel en bordure du lac Ontario, tout à l’est de Toronto. L’escarpement de 15 kilomètres a été formé par des dépôts de sédiments il y a plus de 12 000 ans, puis remanié avec l’érosion causée par le vent et l’eau. Aujourd’hui se dressent de spectaculaires falaises qui dominent le lac. Les 11 parcs désignés le long de l’escarpement ont tous un vaste réseau de sentiers et des installations récréatives ainsi que d’incroyables points d’observation. Le parc Bluffers donne accès à la plage en contrebas, un autre excellent poste pour admirer les splendides couleurs de l’automne.

 

Où loger : La ville la plus cosmopolite du Canada propose des modes d’hébergement pour tous les styles et budgets. Mais si vous voulez admirer les gratte-ciel de Toronto et le lac Ontario, installez-vous à Hotel X, une oasis dans le secteur riverain de Toronto.

Où aller : à environ 65 kilomètres au sud-ouest de Toronto.

 

Magnifique en toute saison, la zone de protection de la nature de la Pointe Rattlesnake à Milton est tout simplement d’une beauté époustouflante en automne. Avec ses parois abruptes, ses réseaux de grottes et ses crevasses rocheuses, c’est une destination parfaite pour les amateurs d’escalade. Plusieurs sentiers de différents niveaux sillonnent le parc, dont le sentier Buffalo Crag : il commence au bout du parking, longe le bord des falaises de l’escarpement du Niagara et vous mène à de spectaculaires postes d’observation sur le canyon Nassagaweya en contrebas et sur la nature qui l’entoure.

 

Conseil : La zone de protection de la nature du Mont Nemo est tout près, mais moins connue. Vous y trouverez aussi des parois rocheuses avec une vue tout aussi extraordinaire au sommet. Par temps clair, vous pouvez même entrevoir la silhouette de Toronto. Gardez l’œil ouvert, vous verrez peut-être de majestueux vautours aura voler au-dessus de votre tête.

 

Où loger : Offrez-vous le luxe, l’élégance et le sens de l’accueil de l’établissement Langdon Hall Country Hotel & Spa à Cambridge.

Où aller : à environ 65 kilomètres à l’ouest de Toronto.

 

À seulement une heure de route de Toronto se trouve la petite ville de Caledon. Continuez un peu plus vers l’ouest, prenez Olde Base Line Road, et vous allez découvrir un incroyable site géologique si bizarre qu’il pourrait servir de décor pour un épisode de Star Trek. La roche de couleurs rouille et rouge est creusée de sillons et marquée de rubans blancs, comme des veines qui ressortent sous la surface. Ce relief unique est dû au schiste exposé et érodé, et sa saisissante couleur rouge vient de dépôts d’oxyde de fer. Cet environnement fragile vient d’être rouvert au public, qui peut profiter d’une nouvelle promenade en bois et de nouveaux sentiers. Même si techniquement vous n’allez pas prendre beaucoup de hauteur, le panorama depuis la plateforme d’observation est un spectacle à ne pas manquer en automne : des vagues figées de rochers rouges rehaussées de flamboyantes couleurs automnales s’offrent à vous.

 

Où loger : Ressourcez-vous au Millcroft Inn & Spa, un établissement membre du groupe Vintage Hotels qui offre une expérience luxueuse.

Où aller : à environ 72 kilomètres au sud-ouest de Toronto.

 

Le pic Dundas, un point de vue à couper le souffle situé dans la zone de protection de la nature de la Gorge Spencer, n’est qu’à une vingtaine de minutes à l’ouest du centre-ville de Hamilton. C’est là que se trouvent également les chutes Webster et Tews, deux lieux pittoresques. Il vaut mieux planifier sa visite en semaine, car les places de parking se font rares le week-end. Vous profiterez aussi davantage du paysage sans la foule, tranquillement assis pour contempler la cime flamboyante des arbres dans la splendide vallée Dundas. Il y a un autre parking dans la zone de protection du lac Christie d’où vous pouvez prendre le sentier d’aventure Spencer pour gagner le pic.

 

Où loger : The Barracks Inn vous propose le mariage réussi du luxe et du patrimoine historique d’Ancaster, quartier historique d’Hamilton.

Où aller : à environ 223 kilomètres au nord de Toronto.

 

Rendez-vous à Wiarton, dans le comté de Grey, puis prenez la direction nord-est. Sur un prolongement du sentier Bruce, un rocher massif jaillit du paysage : ne vous rappelle-t-il pas le « rocher de la fierté » du film Le Roi Lion? La boucle du sentier de la falaise de Skinner fait 20 kilomètres, mais vous pouvez prendre un chemin direct pour aller du parking au poste d’observation en une quinzaine de minutes. Soyez prudents en chemin, le terrain est rocheux et parfois à pic. Vous aurez une meilleure vue du côté est et du côté nord de l’escarpement d’où vous pourrez contempler la forêt en contrebas ainsi que l’eau miroitante et les îles qui parsèment la baie de Colpoy, une anse pittoresque de la baie Georgienne.

 

Où loger : Le centre de villégiature Waterview Resort est juste sur la rive de la baie Georgienne, tout près de Wiarton (où vit d’ailleurs la marmotte la plus célèbre du Canada).

Où aller : à environ 245 kilomètres au nord de Toronto.

 

Érigée en 1922 comme tour d’observation des feux de forêt, cette structure historique est maintenant une attraction touristique qui offre une formidable vue à 360 degrés sur le canton de Lake of Bays de la municipalité de Muskoka, 142 mètres plus bas. Le sentier de la tour d’observation Dorset commence derrière le Dorset Heritage Museum de la rue Main qui retrace l’histoire de la région. Il se poursuit avec une montée de 2,25 kilomètres à travers une forêt mixte jusqu’à la base de la tour de 30 mètres. Reprenez votre souffle avant de monter les marches! Rassurez-vous, le panorama tout en haut vaut amplement le coup.

 

Où loger : On trouve à Muskoka toute une gamme d’hébergements, du luxueux centre de villégiature Deerhurst Resort au bord du lac aux chalets, gîtes et autres hôtels.

Où aller : à environ 112 kilomètres au sud-ouest d’Ottawa et à 305 kilomètres à l’est de Toronto.

 

Prenez la route vers la zone de protection de la nature de la Montagne Foley dans la vallée Rideau où vous découvrirez un superbe point d’observation au sommet d’une crête de granite protubérante : de là s’offriront à vos yeux ébahis le lac Upper Rideau et le village de Westport, à 48 kilomètres au sud de Perth, dans l’Est ontarien. Cinq sentiers balisés sillonnent l’aire, dont le sentier Mobility, un large sentier de pierres broyées et à faible pente qui permet un accès en fauteuil roulant jusqu’au point d’observation. La zone de protection de la nature se trouve au cœur de l’arche de Frontenac, l’une des quatre réserves de la biosphère de l’UNESCO en Ontario et qui fait aussi partie du programme Lieux fantastiques de l’Ontario. À environ une heure de route au sud se trouve une autre attraction de la biosphère : une vue remarquable sur les Mille-Îles et le fleuve Saint-Laurent vous attend depuis le pont d’observation au sommet de la tour 1000 Islands Tower de 320 mètres de haut. Un ascenseur vous y amène directement.

 

Où loger : Délectez-vous du sens de l’hospitalité cher aux petites villes à l’hôtel The Cove Country Inn, qui surplombe le lac à Westport.

Où aller : à environ 120 kilomètres à l’ouest d’Ottawa et à 378 kilomètres au nord-est de Toronto.

 

Le sentier de randonnée commence au centre de villégiature Calabogie Peaks Resort par un peu plus d’un kilomètre de marche : la pente est faible, mais vous parviendrez tout de même au sommet d’un escarpement de 120 mètres d’où vous pourrez admirer la vue plongeante sur la nature sauvage. Vous pouvez aussi opter pour le sentier de la montagne Manitou de neuf kilomètres. Vous profiterez de trois postes d’observation, dont le point de vue Eagle’s Nest. Attention à ne pas confondre celui-ci avec le point de vue Eagle’s Nest à Bancroft, qui offre une vue splendide sur la vallée de la rivière York.

 

Où loger : Le centre de villégiature Calabogie Peaks Resort vous propose de charmantes petites chambres d’hôtel ou des appartements au pied de la montagne.

Où aller : à environ 426 kilomètres au nord de Toronto.

 

Situé dans le parc provincial Killarney, l’un des joyaux de l’Ontario, le sentier The Crack récompense les randonneurs déterminés en leur offrant une vue panoramique sur les sommets de quartzite blanc des montagnes La Cloche à l’horizon ainsi sur que les lacs et ruisseaux argentés en contrebas, le tout entouré de forêts au feuillage d’automne spectaculaire qui s’étendent vers la rive de la baie Georgienne. Le sentier commence au parking situé au bord de l’autoroute 637. Il suit un ancien chemin forestier dans le parc et rejoint le sentier La Cloche Silhouette jusqu’au sentier The Crack. Celui-ci porte bien son nom : « crack », comme la profonde crevasse dont les parois se dressent des deux côtés du sentier et que vous devrez traverser pour atteindre le point de vue.

 

Où loger : Situé au bord de l’eau, le centre de villégiature Killarney Mountain Lodge du village de Killarney propose différents modes d’hébergement ainsi que des formules pension et demi-pension.

Où aller : à environ 530 kilomètres au nord de Toronto.

 

Il existe plusieurs sentiers le long du prolongement de l’escarpement du Niagara jusqu’à l’île Manitoulin, mais il faut noter l’excellent sentier Cup and Saucer, qui vous mène jusqu’au point le plus élevé de l’île Manitoulin, à 350 mètres d’altitude, juste après le point de vue East. Le sentier commence au parking situé à l’intersection de Bidwell Road et de l’autoroute 540. Dans les montées les plus ardues qui vous conduisent au sommet des imposantes parois rocheuses de 70 mètres, vous trouverez des échelles et des cordes pour vous aider.

 

Où loger : Pour son design, l’hôtel et centre de conférence The Manitoulin Hotel & Conference Centre s’est inspiré de la beauté de la région et de la culture des peuples autochtones de l’île Manitoulin.

 

ù aller : à environ 80 kilomètres à l’est de Thunder Bay.

 

Le canyon Ouimet se trouve à environ une heure de route au nord-est de Thunder Bay, tout près de la route Transcanadienne, et il offre l’une des vues les plus spectaculaires en Ontario. Située dans le parc provincial Ouimet Canyon, la vaste gorge de 149 mètres de large s’étend sur plus de 1 980 mètres et elle est flanquée d’une paroi rocheuse abrupte de 150 mètres de haut. Suivez le sentier aménagé et la promenade de bois qui relie deux plateformes d’observation pour arriver au point de vue qui vous laissera ébahi. Vous pouvez aussi vous joindre à Eagle Canyon Adventures, des amateurs de sensations fortes de la région qui vous invitent à traverser le plus long pont piétonnier suspendu du Canada et à vous élancer sur la tyrolienne la plus longue, la plus haute et la plus rapide du pays.

 

Où loger : Les établissements Prince Arthur Waterfront Hotel & Suites et The Courthouse Hotel sont de bons choix dans le centre-ville de Thunder Bay et ils offrent une vue imprenable sur le lac Supérieur.

 

Trouvez bien d’autres idées d’escapades en cette saison et suivez l’évolution du feuillage dans toute la province avec le bulletin hebdomadaire des couleurs automnales. Prenez vos précautions sur tous les sentiers et n’empruntez que ceux qui sont balisés.

Related Posts