Cet article a été initialement publié en anglais sur le site Web spectacularnwt.com de Northwest Territories Tourism.

 

L’idée de camper dans les Territoires du Nord-Ouest en automne peut rebuter. Cependant, cela reste la saison préférée de nombreux visiteurs de la région, car certains parcs territoriaux restent ouverts jusqu’à la mi-septembre, voire jusqu’à la fin du mois.

 

Il y a quelque chose dans le piquant de l’air, les couleurs chatoyantes du feuillage et l’éclat des aurores boréales qui vous donne un sentiment de joie de vivre. Alors, comment les campeurs chevronnés profitent-ils au maximum de leur activité à l’automne?

Vous trouverez ci-dessous une liste de ce que vous devriez emporter.

 

Une lampe frontale

 

En été, la lumière du jour est presque constante dans le Nord, donc vous pouvez laisser votre lampe de poche ou votre lampe frontale se morfondre toute seule à la maison. Mais, l’automne marque le retour des ténèbres, et c’est le moment d’aller chercher votre amie. Assurez-vous qu’elle soit fiable. Dans le Nord, les gens du coin optent souvent pour le modèle le plus puissant : des lampes frontales d’au moins 1 000 lumens qui éclairent comme s’il faisait jour en pleine nuit.

 

Un appareil photo

Là-haut, les couleurs de l’automne brillent de tout leur éclat. Que vous soyez dans les monts Mackenzie ou dans Barrenlands, vous aurez en toile de fond une flore et un feuillage pourpres et dorés. C’est un paysage splendide qui ravira les amateurs de photos. Mieux encore, les oiseaux et les caribous sont en pleine migration à l’automne : si vous avez de la chance, vous pourrez leur tirer le portrait.

 

Un répulsif à ours

C’est le moment de l’année où les ours se livrent à ce que les scientifiques appellent une « période d’hyperphagie ». En clair, ils se goinfrent pour se préparer à hiberner tout l’hiver. Restez vigilants pour éviter de leur servir de réserve alimentaire : ne laissez rien traîner sur le campement, prêtez attention aux empreintes ou aux excréments frais et prenez du répulsif à ours avec vous. (Petit conseil : assurez-vous que le vaporisateur n’a pas dépassé la date limite d’utilisation et entraînez-vous à l’utiliser pour le dégainer rapidement si un ours s’aventure près du campement.)

 

Une « tuque » et des « mitaines »

 

Quand vous êtes en mouvement et que vous installez votre tente, une température de 10 °C peut paraître agréable, mais vous allez avoir froid dès que vous serez assis. Vous ne serez jamais trop couvert pour camper à l’automne. Un sous-pantalon, des « mitaines » (des gants) et une « tuque » (un bonnet doublé) vous permettront de profiter de soirées passées à contempler les aurores boréales danser dans le ciel, un verre de vin à la main. En plus, vous aurez l’air d’un héros le lendemain matin lorsque vous vous extirperez de votre tente couverte de givre pour faire du café à vos amis frissonnants.

 

Du papier pour les feux de camp

En été, quand il fait chaud et qu’il y a de la lumière, les feux de camp n’apportent rien de spécial. Mais à l’automne, vous allez revivre devant les flammes. Il n’y a rien de mieux que de se blottir autour d’un feu pour emmagasiner la chaleur rayonnante du brasier en regardant les étincelles voler dans les airs. Apportez du papier journal pour amorcer le feu plus facilement.

 

Du chocolat chaud

 

Des boissons chaudes, voilà le secret du camping automnal. Il n’y a rien de plus réconfortant que de s’asseoir devant le feu avec une tasse remplie d’un liquide chaud et sucré qui vous réchauffe de l’intérieur. Si le chocolat n’est pas votre truc, faites chauffer du cidre de pomme dans une casserole et ajoutez un sachet d’épices pour plus de mordant.

 

Un canoë

L’hiver arrive et quand il sera installé, vous allez regretter de ne pas avoir passé plus de temps à pagayer. Profitez au maximum de l’eau encore à l’état liquide. Vous vous en réjouirez plus tard.

 

Une bouteille d’eau

 

Non, pas pour leur usage habituel. Avant d’aller vous coucher, remplissez une bouteille d’eau chaude. Mettez-la ensuite dans une chaussette en laine et placez-la à vos pieds dans le sac de couchage. Premier avantage : des orteils bien au chaud toute la nuit. Deuxième avantage : de l’eau chaude pour la bouilloire le lendemain matin.

 

Les prévisions de l’activité aurorale

Dans le Nord, le ciel d’automne s’allume. Rien de tel que de s’allonger sur un matelas de sol gonflable, le chant des huards en bande sonore, et de se laisser hypnotiser par le spectacle des cieux. Soyez attentifs aux prévisions aurorales dans les Territoires du Nord-Ouest pour programmer votre aventure en camping pendant leur phase maximale d’activité.

 

Un répulsif à insectes

 

Non, on plaisante. À l’automne, pas d’insectes à craindre quand on campe.

 

Vous êtes prêts? Pour réserver un emplacement de camping dans un parc territorial, cliquez ici.

Related Posts