Au Québec, on ne présente plus Maxime, Justine et Chloé Dufour-Lapointe. Ces trois sœurs ont conquis le cœur des Québécois aussi bien qu’elles ont conquis les podiums de ski acrobatique. On a l’impression de les avoir toujours connues, comme des cousines éloignées. Il faut dire que cela fait plus de 10 ans qu’elles sont l’espoir canadien pour les Jeux olympiques d’hiver.

 

Dans la famille Dufour-Lapointe voyager pour profiter du plein air est une tradition : « l’hiver, à la montagne, et l’été, à la mer », explique Maxime, l’aînée du trio. Bien que leur sport les mène aux quatre coins du monde, les destinations canadiennes occupent une place bien spéciale dans leur cœur. À travers leur histoire, elles nous dévoilent leurs endroits préférés au Canada pour le ski et pour passer du bon temps en famille.

 

Chloé, Maxime et Justine descendant la rue principale à Mont-Tremblant

Premiers pas en ski au Mont Blanc et récompenses gourmandes

 

Pour les trois sœurs, la station de ski Mont Blanc, située à 1 heure et 30 minutes au nord de Montréal, est là où tout a commencé. « Pour nous, toutes les fins de semaine d’hiver étaient un peu comme des courtes vacances, se rappelle Justine, la cadette de la famille. On se levait très tôt et on partait de Montréal à l’aube pour arriver sur les pistes dès l’ouverture. » S’en suivait alors une longue journée de ski dans les sous-bois. D’après leurs parents, c’est là où il faisait le moins froid et où la neige était la plus belle. C’est dans ces sous-bois qu’elles ont tout naturellement appris à skier des bosses.

 

Ces journées de ski en famille évoquent de tendres souvenirs culinaires chez Maxime : « Pour se réchauffer le midi, il y avait de la soupe chaude [...]. Pour les après-midi difficiles, quand Justine était jeune et qu’il fallait la motiver, il y avait des œufs en chocolat en récompense à chaque descente qu’elle faisait. Ça lui a valu quelques caries! », ajoute-elle en rigolant.

Maxime, Justine et Chloé skiant dans les sous-bois du Mont-Blanc

Tremblant et la coupe du monde

 

La station de ski Tremblant occupe aussi une place particulière dans le cœur des sœurs. Maxime se souvient y être allée en famille en 2004 pour assister à une coupe du monde de ski acrobatique. C’est avec des étoiles dans les yeux que les sœurs y ont vu des grands skieurs comme le médaillé d’or olympique Jean-Luc Brassard dévaler les pentes. Quand ce fut à leur tour de participer à cette même coupe du monde en 2018, elles ont réalisé leur rêve d’enfant : compétitionner parmi les meilleurs au monde, à la maison, devant leur famille et là où leurs idoles ont skié avant elles.

 

Pour Justine, Tremblant est une station mythique au Québec. « En fait, j’aime m’y rendre durant les quatre saisons, avoue-t-elle. L'été, j’aime y aller pour faire du vélo de montagne et profiter du lac. Puis l’automne, pour voir les couleurs vibrantes des érables. » En hiver, elle s’y rend pour la compétition, bien sûr, mais aussi pour la magie et l’ambiance du village. Sans oublier le passage obligatoire par la Maison de la crêpe, tout au long de l’année.

Chloé, Justine et Maxime au bord du lac Tremblant

L’Ouest canadien

 

Les sœurs s’entendent pour dire que Vancouver, en Colombie-Britannique, est une de leurs villes préférées. Située à la fois au bord de la mer et au pied des montagnes, cette métropole au climat tempéré a tout pour plaire. C’est à Vancouver que Chloé, la deuxième née de la famille, a participé à ses tous premiers Jeux olympiques en 2010 alors qu’elle avait tout juste 18 ans. Sa sœur Maxime était à ses côtés pour l’occasion. Ensemble, elles ont rencontré des gens du monde entier dans cette ville au dynamisme électrisant.

 

Vancouver c’est aussi là où elles atterrissent pour aller s’entraîner à Whistler. « Pour moi, la route [reliant Vancouver à Whistler] est une des meilleures parties du voyage », affirme Justine. « Longer les lacs, observer cette nature grandiose et, tout d’un coup, arriver dans ce village féérique, cette station iconique qui est le rêve de tous les ski bums, c’est fou! »

Chloé, Justine et Maxime devant la cabane à sucre au sommet du Mont-Blanc

Les voyages pendant la COVID

 

Pendant cette période de voyage restreint, les filles en ont profité pour découvrir ou redécouvrir certains espaces du Québec, car comme le dit si bien Chloé : « Quand on voyage beaucoup, revenir à la maison, c’est presque des vacances! Rien ne bat le confort douillet de la maison. »

 

Le coup de cœur de Justine a été la découverte du Massif de Charlevoix. « Pouvoir skier et se sentir comme aspirée par le fleuve gigantesque devant soi, c’est spectaculaire. Puis le massif a un côté très nature, très écologique qui est super agréable, dit-elle »

 

Pour Maxime, ce fut de redécouvrir les Cantons-de-l’Est ainsi que les stations de Bromont, Sutton. Elle n’avait pas encore eu la chance de bien explorer ces montagnes qui, selon elle, ont un charme bien différent de celui des Laurentides.

Bromont, un centre de ski situé dans les Cantons-de-l'st que Maxime Dufour-Lapointe a bien aimé redécouvrir. Photo credit : Facing Waves, Tourisme Québec

Les voyages de rêve

 

Lorsque les voyages à l’intérieur du Canada seront à nouveau recommandés, les sœurs en profiteront pour sillonner de nouveaux horizons. Maxime et Justine rêvent de neige poudreuse et souhaitent passer du temps à Banff. Elles connaissent bien l’Alberta pour s’être entraînées plusieurs fois à Calgary mais, à leur grand regret, elles n’ont jamais eu le temps d’explorer cette partie des Rocheuses qui fait tant rêver.

 

Si le ski et la montagne sont profondément ancrés chez le trio, elles ont aussi une autre passion : être sur l’eau une fois l’été venu. Cet engouement leur a été transmis par leurs parents, amoureux de la voile. C’est pourquoi Chloé rêve de se rendre aux Îles de la Madeleine : « Ça a l’air si beau, on a tellement de trésors à découvrir encore au Québec. » Son appétit pour la glisse n'étant jamais très loin, elle souhaite pouvoir surfer sur les vagues encore peu apprivoisées de l’archipel.

Chloé Dufour-Lapointe rêve d'explorer les Îles de la Madeleine, un archipel du golfe du Saint-Laurent. Crédit photo : Caroline Colin, Tourisme Québec

L’héritage familial

 

Chez les Dufour-Lapointe, la famille, c’est sacré, mais le plein air et les voyages le sont tout autant. « Le legs qu’on a reçu de nos parents, c’est l’amour d’être à l’extérieur le plus possible », conclut Maxime. « C’est une richesse que ce soit au cœur de nos vies. »

Related Posts

See more articles

L’HAUT-DA CIEUX de la Tour CN
Huit aventures en milieu urbain à ne pas manquer au Canada
Photo of a couple hiking in Tofino
Les meilleures aventures canadiennes à faire au printemps
Aventure
Canada Génial