Avant d’organiser votre voyage, renseignez-vous sur les restrictions relatives aux déplacements et sur les fermetures de frontières en vigueur. N’oubliez pas de contacter les entreprises inscrites à votre itinéraire pour faire les réservations requises avant de partir.

 

L'aventure vous attend avec ces idées de longues fin de semaines au Canada. Que vous souhaitiez passer du temps sur l'eau, sur terre ou dans les airs, chaque province et territoire offre des activités qui sauront à la fois vous faire à décrocher et vous mettre au défi.

 

Sur l’eau

Surf sur la rivière Bow, près du pont de la rue 10th Street à Calgary. Source : Davey Lieske @davey_gravy

Calgary, Alberta : surf urbain

La ville de Calgary vous évoque probablement plus les cow-boys que les surfeurs. Pourtant, tenez-vous bien : vous pouvez surfer sur la rivière Bow grâce à la vague sous le pont près de la rue 10th Street. Passez à la boutique Outlier Surf Shop pour louer votre équipement et inscrivez-vous à un cours pour bien commencer votre longue fin de semaine. Le lendemain, les surfeurs de niveaux intermédiaire et avancé auront sûrement envie de faire 45 petites minutes de route pour jouer avec les vagues de la partie inférieure de la rivière Kananaskis. Pour la location de tout le nécessaire, allez chez Bow Valley Surf. Finissez votre séjour en beauté à Calgary en prenant les commandes d’un simulateur de vol grâce à Altitude Flight Simulation et en dégustant quelques beignes chez Hoopla doughnut.

 

Territoires du Nord-Ouest : pêche et nature sauvage

Sur les rives rocheuses du Grand lac des Esclaves se trouve Yellowknife, une destination à ne pas manquer avec des coins de pêche tout à fait exceptionnels non loin. Pour votre longue fin de semaine, réservez un séjour dans un gîte avec forfait tout-compris, organisez une visite guidée personnalisée ou louez un chalet voire un bateau-logement pour toute la famille. Quelle que soit l’option retenue, vous vous lèverez avec le soleil tous les matins pour aller pêcher votre souper dans les eaux claires du lac. (Remarque : en date de septembre 2020, les habitants des Territoires du Nord-Ouest peuvent visiter la région tandis que toutes les personnes qui viennent d’autres provinces et territoires doivent obligatoirement s’isoler pendant 14 jours à Yellowknife, Inuvik, Hay River ou Fort Smith.)

 

Montréal, Québec : surf et ambiance des îles

Montréal, ville chic et multiculturelle, est le point de départ parfait pour une fin de semaine placée sous le signe du surf et de l’ambiance des îles. Mais, commencez donc par suivre quelques cours avec le club Oasis Surf. Le lendemain, faites appel à des instructeurs et partez à la conquête de la vague la plus accessible du fleuve Saint-Laurent, la Vague à Guy, juste à côté de l’immeuble Habitat 67. Le soir, plongez dans la richesse gastronomique d’une autre île, celle d’Haïti, en soupant chez Agrikol (commandez un ti-punch, une spécialité franco-caribéenne). Pour le dernier jour, éclaircissez-vous les esprits après le rhum de la veille en vous lançant dans une randonnée qui vous mènera jusqu’au point le plus élevé de l’île de Montréal, le mont Royal. Avant de rentrer, détendez vos muscles endoloris à bord du Bota Bota, un spa-sur-l’eau dans le magnifique Vieux-Port de Montréal.

 

Sentiers, pistes et excursions

Sentier Skyline, parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. Source : Communications Nova Scotia

Ontario : randonnées aux couleurs de l’automne

Passez une longue fin de semaine à explorer les sentiers les plus colorés de l’Ontario et laissez-vous séduire par le décor automnal aux tons rouges, jaunes et oranges. Enfilez vos chaussures de randonnée et partez à l’aventure sur quelques tronçons des 900 kilomètres du sentier Bruce Trail qui va de Queenston à Tobermory. Vous n’allez pas le parcourir d’un bout à l’autre en trois jours, mais vous risquez d’avoir un coup de cœur et d’y revenir tous les ans. Le lendemain, refaites le plein de couleurs de l’automne dans l’aire de conservation Rattlesnake Point, nichée dans les collines et près d’Halton Hills, à environ 20 minutes du sentier Bruce Trail. Terminez votre séjour en beauté avec une différente palette de couleurs : du blanc, du rosé, du rouge, du bordeaux et autres nectars des vignobles de la région du Niagara voisine.

 

Nouvelle-Écosse : à la découverte des hauteurs de l’île du Cap-Breton

Commencez vos trois jours d’aventure en Nouvelle-Écosse par une promenade le long du célèbre sentier Skyline au cœur du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton où vous attend une vue imprenable sur l’océan à chaque tournant. Vous pourriez très bien passer la totalité du séjour à vous adonner à la randonnée sur l’île, mais nous vous recommandons aussi de longer les côtes de la sinueuse piste Cabot en voiture et à vélo, ainsi que de faire un tour en bateau. Gardez l’œil ouvert pour apercevoir des animaux sauvages, notamment des orignaux, et découvrez si vous avez le pied marin lors d’une excursion d’observation des baleines. Avant de rentrer, n’oubliez pas d’essayer une assiette de beignets de poisson (tout juste pêché!) accompagnés de frites au Sea Gull Restaurant et d’explorer le centre Cape Breton Centre for Craft and Design à Sydney qui regorge d’art et d’artisanat néo-écossais.

  

Terre-Neuve-et-Labrador : icebergs, baleines et phares

Faites la route de Saint John à Twillingate, puis montez à bord du bateau Iceberg Quest pour sentir l’embrun sur votre visage et voir ce premier iceberg du début de l’été : vous allez adorer! Et lorsqu’une baleine apparaîtra, vous n’aurez qu’une envie, celle de dire à votre famille et à vos amis de venir aussi la prochaine fois. Embrassez à nouveau la terre ferme le lendemain en faisant une randonnée jusqu’au pittoresque phare Long Point. Perché à 300 pieds au-dessus de la mer, il offre une vue imprenable sur l’océan Atlantique. Célébrez ensuite les liens tissés avec l’océan en dégustant du homard bouilli chez Doyle Sansome & Sons Super Lobster Pool. Allez voir une belle collection d’artisanat traditionnel de Terre-Neuve-et-Labrador au musée Durrell Museum, puis ramenez chez vous quelques jolis souvenirs.

 

Sur deux roues

À vélo sur le sentier de la Confédération à l’Île-du-Prince-Édouard. Source : ©Tourism PEI/Stephen Harris

Yukon : aventures en vélo de montagne

Que le vélo de montagne n’ait plus aucun secret pour vous ou que vous débutiez, vous allez adorer Carcross, au Yukon, où des jeunes des Premières Nations de Tagish ont créé des pistes cyclables de calibre international. Formez un petit groupe en famille ou entre amis et lancez-vous dans une expédition de trois jours et deux nuits en vélo de montagne dans des régions reculées. Suivez les guides expérimentés de Boréale Explorers and Ranch et passez les journées à traverser des paysages montagneux époustouflants avant de gagner un hébergement confortable pour la nuit. Asseyez-vous près du feu de camp, admirez les aurores boréales et écoutez les guides conter des récits des peuples Carcross et Tagish locaux.

 

Nouveau-Brunswick : plaisirs de la baie de Fundy

Chaque jour de votre longue fin de semaine dans la région de la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick vous offre une excellente raison de sortir du lit le matin. Commencez par une virée en vélo de montagne à l’aire de loisirs White Rock (son nom fait référence à l’ancienne mine de gypse blanc sur laquelle elle est construite) qui propose des sentiers pour tous les niveaux. Le lendemain, étirez-vous les jambes sur le sentier des falaises Pangburn et Melvin, une agréable descente jusqu’à l’entrée de la plage Pangburn qui est accessible à marée basse. N’oubliez pas de faire un tour au restaurant du gîte Tidal Watch Inn pour déguster de délicieux fruits de mer et profiter d’une vue encore meilleure sur l’océan. Passez le troisième jour à vous balader sur le plancher de l’océan ou à faire du kayak pour découvrir les plus hautes marées du monde au parc des rochers Hopewell Rocks.

 

Île-du-Prince-Édouard : le nez au vent dans la campagne

L’incontournable boucle de St. Peters sur l’Île-du-Prince-Édouard est un itinéraire spectaculaire qui permet aux cyclistes de traverser des terres agricoles vallonnées et de voir des plages de sable ainsi que des ports en activité. Les 449 kilomètres du sentier de la Confédération en pierres concassées sont tout aussi populaires : il relie Tignish à Elmira et des embranchements vous conduisent à Charlottetown ainsi qu’à de plus petites communautés. Ces balades risquent de vous prendre la plus grande partie de la journée, car vous allez souvent vous arrêter, pas pour reprendre votre souffle, mais pour faire des photos! Le dernier jour, reposez vos mollets en flânant dans les charmantes boutiques de la rue Victoria Row à Charlottetown et en découvrant la maison historique Beaconsfield. Concluez votre séjour à Charlottetown par un gros cornet de crème glacée chez Cow’s, puis visitez l’incontournable phare de St. Peters Harbour.

 

Camping en pleine nature

Parc national des Prairies, Saskatchewan. Source : Tourism Saskatchewan/Eric Lindberg

Saskatchewan : la tête dans les étoiles

Le parc national des Prairies en Saskatchewan est un site désigné comme étant la plus étoilée des réserves de ciel étoilé du Canada. Passez trois journées à faire de la randonnée, du vélo de montagne et de l’équitation en gardant les yeux grands ouverts pour découvrir des colonies de chiens de prairie, des sables mouvants, des bisons et même des os de dinosaures. Pour profiter d’un autre point de vue sur l’environnement, embarquez dans un kayak et explorez la rivière Frenchman qui traverse le bloc ouest du parc. À la nuit tombée, installez-vous dans le confort d’un terrain de camping de l’avant-pays (plantez votre tente dans l’arrière-pays pour une expérience plus rustique), déroulez votre sac de couchage et abandonnez-vous dans l’immensité du ciel de la Saskatchewan.

 

Nunavut : aventures dans l’Arctique

Un voyage à Iqaluit permet de profiter d’aventures en camping sauvage uniques en leur genre dans la toundra arctique. Grâce à des vols directs de trois heures au départ d’Ottawa, il est tout à fait possible de passer une longue fin de semaine au Nunavut. Engagez un guide local d’Arctic Kingdom qui vous accompagnera dans un séjour rythmé par les randonnées et le camping lors duquel vous découvrirez les traditions de la culture inuit qui font de cette région isolée un endroit si unique. Les eaux froides et limpides pleines d’achigans, de truites et de crapets arlequins raviront les amateurs de pêche à la ligne. (Remarque : en date d’août 2020, des restrictions relatives aux déplacements sont en vigueur, et elles s’appliquent aussi bien aux résidents qui reviennent au Nunavut ainsi qu’aux voyageurs qui souhaitent s’y rendre. Ajoutez le territoire à votre liste de destinations de rêve si vous ne pouvez pas y aller en ce moment.)

 

Manitoba : camping sur la plage

Avec ses 200 lacs, ses tumultueuses rivières, ses chaudes plages sableuses et ses forêts sauvages, le parc provincial Whiteshell au Manitoba vous fera revivre l’expérience des camps d’été de votre jeunesse. Séjournez dans un logement de luxe réservé aux adultes, un hébergement familial ou sur un site de camping dans l’arrière-pays pour dormir sous les étoiles. Passez vos journées en plein air à faire de la randonnée ou du bateau, à pêcher, à construire des châteaux de sable sur la plage et à vous baigner dans des eaux cristallines. Réservez une visite guidée des pétroformes de Bannock Point, un site où se trouvent des formations rocheuses qui auraient été créées par le peuple Anishinaabe pour leur pouvoir de guérison. Vous faites les deux heures de route pour retourner à Winnipeg? Dégustez des plats modernes préparés avec des ingrédients autochtones traditionnels au Feast Café Bistro.

Related Posts