Skip to main content

Où puis-je aller?

Placez votre curseur sur les provinces et les territoires pour voir le statut des restrictions de déplacement et des exigences d’isolement des voyageurs. L’information a été mise à jour le 22 septembre 2020.

Nouveau-Brunswick

Nouveau-Brunswick
À compter du 3 juillet, zone de déplacement libre avec les autres provinces de l’Atlantique où aucun isolement n’est requis pour les résidents de l’Atlantique; interdiction d’entrer au Nouveau-Brunswick pour tous les autres voyageurs canadiens, sauf pour les travailleurs, les déplacements essentiels et dans le cas d’autres exceptions précises : résidents canadiens ayant une propriété ou visitant de la famille au Nouveau-Brunswick et résidents du Québec se rendant aux Îles de la Madeleine. À compter du 17 septembre, les visiteurs en provenance de deux régions frontalières du Québec (municipalité régionale de comté d’Avignon et Première Nation Listuguj) peuvent entrer au Nouveau-Brunswick pour des voyages d’un jour seulement sans avoir à s’isoler, mais doivent s’enregistrer à l’avance. L’isolement de 14 jours demeure obligatoire pour tous les autres voyageurs canadiens qui entrent au Nouveau-Brunswick (exception : fournisseurs de services essentiels).

Terre-Neuve-et-Labrador

Terre-Neuve-et-Labrador
À compter du 3 juillet, zone de déplacement libre avec les autres provinces de l’Atlantique où aucun isolement n’est requis pour les résidents de l’Atlantique; interdiction d’entrer à Terre-Neuve-et-Labrador pour tous les autres voyageurs canadiens (exception : résidents de la province, travailleurs de certains secteurs et autres exemptions approuvées par la médecin hygiéniste en chef). En date du 31 août, l’entrée est permise pour les Canadiens qui résident à l’extérieur des provinces de l’Atlantique, mais qui sont propriétaires d’une maison à Terre-Neuve-et-Labrador. Isolement obligatoire de 14 jours pour tous les autres voyageurs canadiens qui entrent à Terre-Neuve-et-Labrador (exception : travailleurs de certains secteurs, s’ils sont asymptomatiques).

Yukon

Yukon
À compter du 1er juillet, aucun isolement requis pour les résidents du Yukon, de la Colombie‑Britannique, des Territoires du Nord‑Ouest et du Nunavut (avec preuve de résidence et déclaration de voyage); entrée permise pour les autres résidents du Canada, mais isolement obligatoire, sauf pour les personnes qui fournissent des services vitaux ou essentiels et les personnes qui passent par le Yukon en se rendant en Alaska ou en quittant l’Alaska (délai de 24 heures); contrôle effectué aux frontières terrestres et dans les aéroports; itinéraires désignés obligatoires pour les voyageurs qui transitent par le Yukon. Plusieurs gouvernements et communautés des Premières Nations ont émis des avis pour les voyageurs. On demande aux voyageurs d’éviter autant que possible de visiter les localités du Yukon autres que Whitehorse et de faire preuve de respect dans leurs déplacements. l’isolement de 14 jours demeure obligatoire pour tous les autres voyageurs canadiens entrant au Yukon (exception : travailleurs essentiels); isolement obligatoirement effectué à Whitehorse (exception : visite d’un membre de la famille; l’isolement s’effectue alors à la résidence de cette personne).

Nunavut

À compter du 15 juin, zone de déplacement libre avec les Territoires du Nord-Ouest lorsqu’aucun isolement n’est requis, parce les voyageurs arrivent directement des Territoires du Nord-Ouest. À compter du 13 juillet, « bulle » de voyage avec Churchill, au Man. (aucun isolement requis pour les voyageurs arrivant directement de Churchill); pour les autres voyageurs, interdiction d’entrer au Nt (exception : résidents du Nt et travailleurs essentiels); permission écrite de l’administrateur en chef de la santé publique pour entrer sur le territoire. Isolement obligatoire de 14 jours pour tous les voyageurs autorisés; isolement obligatoirement effectué avant l’arrivée au Nunavut, dans l’un des sites désignés par le gouvernement à Edmonton, Winnipeg, Ottawa ou Yellowknife.